• Avancement du travail

    La seconde partie est rédigée pour moitié. Elle vise à décrire les motivations des créateurs du projet BP, ce que revêtent sa couleur jeunesse/éducation populaire et sa couleur sport. A ce stade de l'acriture, il semblerait que la rencontre entre l'éducation popuaire, courant historiquement fort, porteur de sens, structurant, et le monde de l'équitation, tout aussi structurant et fort, soient amenés à partager un même terrain. Deux colosses de notre société doivent négocier pour s'enrichir l'un de l'autre. C'est ce qui est résolument nouveau dans ce diplôme, sa transversalité en fait un hybride qui se colorera sûrement "animation" ou "sport" selon qu'il sera mis en oeuvre par des professionnels plus ou moins impliqués dans un champ ou dans l'autre. Une troisième solution consiste à considérer que les acteurs les mieux informés réussiront à négocier les deux forces, et mettront en oeuvre une formation réellement intéressante. Par exemple, un BEES2 qui a entraîné des cavaliers pendant plusieurs années dans une optique de compétition aura davantage tendance à orienter son enseignement aux futurs moniteurs vers l'apprentissage de techniques équestres, plutôt que vers l'animation de la découverte de ces techniques.

    C'est dans une troisième partie que cette hypothèse sera étayée avec l'enquête menée auprès de différents acteurs.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :